Faire et ne plus faire…

Pendant deux ans, nous n’allons plus…

  • faire le ménage ! de l’avantage de ne plus avoir de maison…
  • aller travailler : donc plus de copies à corriger ni de cours à préparer pour Alain, plus de Pronote !
  • conduire ? (à peut-être de rares exceptions près…) et donc ne plus galérer à trouver une place de parking pour Célia !
  • aller à la salle de sport. Plus besoin de faire les hamsters en cage, on sera libre ! et avec une dépense énergétique bien supérieure à celle de notre quotidien actuel.
  • recevoir de courrier. Adieu, administration française, factures et PV !
  • avoir de sécurité sociale, ni de mutuelle. Bonjour, assurance voyage !
  • entendre parler français au quotidien.
  • subir les médias. On n’est jamais aussi bien connecté au monde qu’en étant déconnecté…
  • vérifier nos mails et les réseaux sociaux x fois par jour
  • payer d’impôts
  • payer d’assurance habitation
  • faire le plein des voitures
  • faire de courses en grande surface
  • faire tourner une machine à laver plusieurs fois par semaine !
  • avoir un trousseau de clés dans la poche.
  • voir nos amis.
  • pouvoir nous poser au Keck’s, notre QG (mais il paraît que Bertrand a ouvert une succursale en Mongolie…)
  • manger le dimanche chez Mam Lulu ou s’inviter au café chez Mam Poulet.
  • déguster des fromages auvergnats !
  • dormir dans notre tente de toit.

Ce que nous allons faire souvent :        

  • chopper la tourista (et ça, c’est vraiment chiant !)
  • nous faire bouffer par des moustiques gros comme des hélicoptères
  • visiter consulats et ambassades pour obtenir des visas
  • vider notre sac-à-dos pour faire plaisir à des douaniers sourcilleux qui nous prendront pour de dangereux terroristes occidentaux ou des trafiquants de Smecta.
  • attendre des plombes sous un soleil de plomb, ou sous la pluie, ou dans la neige qu’une voiture veuille bien nous prendre en stop
  • négocier le prix d’une course, d’une chambre, d’une banane…
  • monter la tente, gonfler les matelas, assembler les duvets, rouler les duvets, dégonfler et rouler les matelas, démonter et ranger la tente, faire et défaire nos sacs…
  • porter nos sacs
  • attendre les avions, les bateaux, les autobus, les rickshaws, les pousse-pousse, les trains…
  • avoir la trouille dans les avions, les bateaux, les autobus, les rickshaws, les pousse-pousse, les trains…
  • dormir dehors
  • cuisiner et manger dehors
  • nous laver dehors
  • faire la lessive et la vaisselle dehors
  • faire pipi et caca dehors
  • regarder le soleil se lever, le regarder se coucher, regarder la lune et les étoiles.
  • observer des baleines, des phoques, des dauphins, des pingouins, des condors, des vigognes, des serpents, des grosses araignées, des yacks, des éléphants, des rhinocéros d’Asie, des vaches maigres, des vaches grasses, des biquettes, des moutons, des blattes et des cafards, des scorpions, des kangourous, des loutres, des chiens (enragés, mais on est vacciné), des chats, des rats et peut-être trois ratons laveurs.
  • rencontrer plein de gens
  • manger et dormir chez des gens qu’on ne connaît pas
  • parler russe, anglais, espagnol, avec les mains, en faisant des mimes et des grimaces, des bruits et des dessins…
  • contempler des steppes, des forêts, des pics, des glaciers, des Himalaya, des cascades, des torrents, des fleuves et des rivières, des lacs, des mers et des océans, des déserts, des ruines, des yourtes, des mosquées, des palais et des temples…
  • marcher, marcher, marcher et encore marcher (on aime !)
  • Vivre !

et plein de trucs encore qu’on ne peut deviner…

7 réflexions sur « Faire et ne plus faire… »

  1. Belles listes prévues des réalités vécues et à venir qui démontrent que vous êtes encore objectifs. Elles subiront inévitablement quelques ajouts ou suppressions selon les impondérables ou les surprises et j’espère que ce sera toujours dans le sens qui vous sera le plus favorable.

    1. Merci! Contente de voir que vous avez trouvé le chemin de Transhumances..! C’est indéniable, tout est amené à changer: notre itinéraire, nos idées, nous-mêmes en fait. Pour l’instant que de bonnes surprises et chouettes rencontres. On profite de chaque instant! A bientôt. Bisous. Célia

    1. Oui, nous le ferons! Dès que nous serons en zone Wifi. Je prends aussi des carnets pour prendre des notes, écrire et dessiner (même si je ne sais pas).
      🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =