Chez Elvira

A Karakol

Dans la maison d’Elvira, il n’y a pas grand chose. Pas de lit, chaque soir on déplie de grandes couvertures molletonnées.

Un évier dans l’entrée, une douche et un wc. Ces derniers ont sans doute été rajoutés récemment, depuis qu’Elvira s’est mise en tête d’accueillir chez elle des voyageurs du monde entier.

Dans la maison d’Elvira, il n’y a pas grande chose, mais il y a de la joie. Le rire d’Elvira est enfantin et cristallin. Elle a le regard franc et curieux de l’autre. Parfois, quand elle raconte un peu sa vie, elle semble avoir quinze ans.

Elvira raconte comment elle a bercé ses enfants (berceau traditionnel kirghize)

La maison grouille d’enfants rieurs et parfois les hôtes de passages consentent à jouer les montures pour cette marmaille endiablée.

Alain face à Och, un voyageur de Singapour.
Avec Marie et Maïna, deux bretonnes rencontrées à Bishkek.

Le soir, on se retrouve autour d’une table trop petite pour partager le repas préparé dans le chaudron magique d’Elvira.

Une petite voisine, Alain, Célia et Aibiquere (la deuxième fille d’Elvira), Maïna, Marie, Sanders (un suisse), Och et Ferousa (la petite dernière) qui descend de sa chaise!
Le chaudron magique d’Elvira

5 réflexions sur « Chez Elvira »

  1. Bonjour a tous,

    Non, en effet, je ne me sens pas ridicule avec ma prochaine canicule. Avec le (ou la?) nouvel ministre, en revanche…. C est moins sur ! (pardon pour les accents, mon clavier est un qwerty….).
    Quand je regarde vos photos et vous lis, je me délecte, j adore, je vous envie (parfois, ca depend de la grêle…) alors que je ne suis pas envieuse, je deviens curieuse en vous fliquant sur la carte en direct. Bref, j adore et j apprends.
    J attends aussi avec hâte vos prochaines photos et articles.

    Ok, j ai pas participe a la cagnotte, mea culpa, mea maxima culpa… Mais je le regrette et quand le Louvre m exposera, on en reparlera 😉 …

    Bonne route les ami-e-s et a bientôt, vous avez des fans !
    Et merci de nous faire partager tout ca !

    Aurore.

    1. Je vais essayer de publier un article sur notre dernier trek épique, mais les choses vont tellement vite. Chaque jour du nouveau. OK, j’attends que tes toiles soient déposées au Louvre.

  2. Je rattrape mon retard de lecture . C’est très étrange comme sensation… Il y a à peine un mois, nous levions nos verres à votre départ. Nos vies semblaient bien proches. Depuis, tout a basculé. On se sent ridicules derrière notre écran face à ces aventures et ces rencontres. Les petites batailles du quotidien, les emplois du temps à finir, un nouvel épisode de canicule, un nouveau ministre de l’environnement….. Merci de nous faire RELATIVISER!

    1. Ah, un nouveau ministre de l’environnement? Pour tout dire, nous ne savons plus même quel jour nous sommes! Il n’y a pas lieu de vous sentir ridicules, mais c’est vrai que lorsque l’on découvre d’autres peuples, d’autres modes de vie, les certitudes s’étiolent.
      Bon courage pour les emplois du temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 2 =